A l'affiche

Visite d'une station de traitement d'eau (2/2)

February 17, 2017

Après la 1e partie relative aux différents processus de traitement d'eau de la station de Marquettes-lez-Lille (Ovilleo), nous avons vu que les opérations généraient 

une certaine quantité de boues… A relire ICI
Ces boues font l'objet d'un traitement bien particulier.

 

La File Boues
L’objectif premier du traitement des boues est de réduire leur volume et leur teneur en eau (les deux paramètres sont liés) sachant qu’en amont, les boues contiennent à 98 % d’eau.
Différentes étapes interviennent :
– les boues sont biodégradées dans un digesteur (T°=35 °C et absence d’O2, production de biogaz),
– passage dans un réacteur de thermolyse selon le procédé Exelys™ de Veolia,
– deuxième fermentation dans un digesteur (temps de séjour plus court, production de biogaz),
– une centrifugation,
– un séchage sur tapis

 NB : Le procédé Exelys™ permet, par un apport de chaleur complémentaire via de la vapeur, de couper des liaisons interstitielles au sein des molécules constituant les boues : cela les rend ainsi plus accessibles aux micro-organismes pour la seconde fermentation : cela optimise la production de biogaz tout en diminuant le volume final des boues.

 

En sortie de cette chaîne, les boues contiennent entre 2 et 10 % d’eau. Elles sont valorisées dans l’épandage agricole ou la cimenterie (en valorisation énergétique, en remplacement d’une partie du combustible fossile).
Les boues issues du traitement des eaux en cas de fortes pluies sont traitées à part : déshydratées et chaulées, elles sont acheminées vers un centre d’enfouissement ou en cimenterie.

 Le biogaz produit (60 % de CH4 avec CO2 et H2S) est stocké dans les gazoducs : il permet de couvrir environ 94% des besoins en énergie thermique du site (le complément est assuré par du gaz naturel).
Le biogaz alimente :
– des moteurs à cogénération (production d’électricité et de chaleur récupérée pour les besoins d’Exelys™),
– des chaudières pour les sécheurs,
– des chaudières pour le chauffage des bâtiments.
Le surplus est éliminé par torchère (1% de la production de Biogaz environ).

 

Please reload

Merci de partager !

 

Des pissenlits pour faire des pneus ?

July 10, 2020

1/10
Please reload

Derniers articles
Please reload

Archives
Mots-Clés
Please reload